Lettre d'information 2019

Lettre d'information 2019

Voici le bilan de l’exercice 2018/2019 ( septembre 2018 à juin 2019). Les projets et actions mis en place se font après consultation et discussion avec les villageois et accord de Karim.

Retrouvez le montant investi pour chaque domaine d'intervention de Beogo Neere.

L’association intervient à Bosomonoré essentiellement, et dans d'autres villages qui ont besoin d'aide : Namsiguia, Siguinomghin, Tougué-Mossi, Zaba, Kandarfo.

CHAQUE EURO COLLECTÉ EST REVERSÉ EN TOTALITÉ POUR LE BURKINA

NOURRIR : 9 480€ La cantine a servi 50 000 repas l'année dernière. Ces repas à base de riz (aliment de luxe au Burkina) incitent les familles à envoyer leurs enfants à l’école, permettant également de nourrir tous les enfants de la famille.

SOIGNER : 2 490€ Distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide, constitution d'une pharmacie de secours dans chaque école pour prise en charge rapide avant d'envoyer les enfants malades au dispensaire (recul du paludisme de 50% ces cinq dernières années).
Les jeunes enfants sont les plus touchés par la maladie et représentent la moitié des malades atteints.
Le Burkina Faso s’est engagé à éliminer le paludisme à l’horizon 2030.

ÉDUQUER : 3 380€ Le nombre d'enfants scolarisés est en hausse constante : 66 enfants à l’origine de l’association en 2003 → actuellement 232 enfants dont 115 filles.
Avec la quatrième classe financée par un danois, l’école était en bonne voie de normalisation (recrutement annuel). Puis la construction de la cinquième classe financée par Beogo Neere a été possible pour la somme de 10 000€ en 2018. Karim a de nouveau fait appel a l’enseignant danois qui a financé la sixième classe, actuellement en cours de construction.

PARRAINAGES : 3 510€ La mise en place de parrainages est un dispositif mis en place depuis une dizaine d’années qui nous tient à cœur et que nous essayons de développer. Plusieurs enfants parrainés sont devenus professeur, instituteur, infirmière, alors que leur avenir était fortement compromis par leur situation financière. Ils sont la fierté de Beogo Neere.
Son principe est simple : Karim Mandé, pilier de l’association au Burkina, choisit des enfants orphelins ou des enfants de la rue, qui ne disposent pas de moyens financiers. L’association leur donne un soutien financier afin qu’ils puissent fréquenter l’école le plus longtemps possible.
14 enfants parrainés au cours de l’année scolaire 2018-2019 : 10 écoliers et 4 lycéens – collégiens. Parmi eux, un passage en classe de première, trois réussites au Certificat d’Études Primaires, assurant ainsi l’entrée en sixième.
Chaque parrain parraine un enfant à Bosomnoré ou à Ouahigouya et verse 60€ par trimestre pour un petit et 90€ pour un grand. L’association accorde toute sa confiance à Karim pour choisir les enfants parrainés, poursuivre les parrainages, même en cas de redoublement.

MICROCRÉDITS : 7 850€ pour les femmes et 4 550€ pour les maraîchers.
Quelques illustrations :
• Une femme achète une chèvre ou un mouton à 40 000 francs CFA et l’engraisse pendant 5 à 8 mois afin de le vendre 50 000 à 60 000 francs CFA. Puis elle rend la somme prêtée et garde le bénéfice de la vente.
• Achat de céréales, du mil ou des haricots au prix bas en ce moment et revente quand le prix est plus élevé.
• Restaurant en bord de route pour 200€.
• Karim demande aux femmes de se concerter afin de déterminer les bénéficiaires des micro-crédits.
• L’association accorde également des micro-crédits aux jeunes maraîchers installés à proximité de Bosomnoré ou d’un marigot : avec 200 à 300 €, ils achètent des moto-pompes pour irriguer une grande superficie. Au bout de deux-trois ans, les maraîchers ont assez pour acheter des semences.

Durant toute l’année écoulée, vous nous avez fidèlement aidés par vos dons.
Vous êtes aussi venus nous voir à l’occasion des manifestations auxquelles nous avons participé et présenté à la vente les produits artisanaux :
• au Marché de Noël d’ETang-sur-Arroux, au concert « Tribute to Johnny » du 8 février 2019, à la Cuvée Beogo et à la vente d’huile d’olive, aux journées organisées par le Golf et le Rotary, et à la fête de l’Afrique.
• dans les établissements scolaires : opération Bol de riz à Autun : collèges de La Châtaigneraie et du Vallon prochainement, lycée agricole de Château-Chinon, le lycée Marey de Beaune, Lycée Wittmer de Charolles, Lycée Bonaparte (concert le 7 février 2020 présenté par des lycéens).

L’association doit beaucoup à Karim. Il a décidé de se sacrifier pour pouvoir venir en aide aux enfants burkinabés en difficulté. Alors que beaucoup de ses anciens collègues sont devenus Inspecteurs de l’Éducation Nationale, conseillers pédagogiques, Karim a décidé de rester directeur de l’école de Bosomnoré afin de poursuivre son action en tant que relais de Beogo Neere.
Karim Mandé remercie toutes les personnes et les clubs services (Rotary et Kiwanis) qui permettent à l’association d’intervenir au Burkina Faso et d’améliorer le bien-être des enfants du Burkina Faso. L’association est devenue adolescente et continue à grandir. Les bénéfices dégagés par l’utilisation des micro-crédits permettent d’améliorer les conditions de vie de tous.
Au Burkina Faso, la parole donnée est d’or. Les micro-crédits accordés sont remboursés au centime près. Les bénéficiaires changent régulièrement et le montant des micro-crédits accordés est ajusté en fonction de la trésorerie.
Karim rend également un vibrant hommage aux pionniers, fondateurs de l’association : Jean-Louis Chabaud, Édith Denizot, Chantal et Marc Massais.

Si vous voulez plus d’informations sur nos actions et projets, vous pouvez consulter notre site : beogoneere.org
Vous trouverez sur le site le compte rendu de l’ AG annuelle qui s’est tenue mercredi 20 novembre 2019.
Vous pouvez encore contribuer à améliorer la vie de ces enfants.

Beogo Neere sera présent sur le Marché de Noël d’Autun
avec l'EPIDE du Velet
samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019 (parvis de la Mairie)

L’équipe de Beogo Neere : Monique Abdallah, Salvatore Andali, Hervé Bernard, Jacques Bouvier, Dominique Busseuil, Jean-Pierre Gauffre, Agnès Godillot, Bernard Mugnier, Géraldine Voillot et Karim Mandé représentant de Beogo Neere au Burkina.

Lettre d'information 2019