JSL : La Ville veut piocher dans son budget eau pour aider le Burkina Faso

JSL : La Ville veut piocher dans son budget eau pour aider le Burkina Faso

Lors du prochain conseil municipal d'Autun, les élus de la majorité proposeront de consacrer 1% du budget eau et assainissement de la ville au financement d'actions de même nature au Burkina Faso. Soit environ 20 centimes par autunois. "Mais les habitants n'auront rien à payer en plus", tient à préciser le Maire.
Une fois débloquée, la somme (3 000 €) sera reversée à deux structures agissant en faveur du Burkina Faso, d'un côté l'association Beogo Neere, créée il y a 15 ans et de l'autre, le Centre Intercommunal d'Action Sociale (CIAS) de l'Autunois dans le cadre de la coopération décentralisée contractée en 2015. "Nous devons êtres sûrs que l'argent va au bon endroit. Avec ces deux structures, il n'y a aucun doute possible" déclarent Gilbert Daroux et Monique Gatier, adjointe au Maire et vice-Présidente du CIAS.
Concrètement,cette première somme de 3 000 €, complétée par des fonds européens, permettra de financer des actions uniquement liées à l'eau et à l'assainissement, comme l'aménagement de puits ou de latrines. Un domaine où justement beaucoup de choses restent à faire dans les petits villages isolés du Burkina Faso.
Nicolas Manzao

L'association Beogo Neere
Créée il y a quinze ans, l'association autunoise Beogo Neere vient en aide aux enfants du Burkina Faso. Elle collecte chaque année près de 25 000 € pour la région de Bosomnoré, ao nord-est du pays. Avec l'aide de ses partenaires, elle finance des actions de soutien à la scolarisation, à la poursuite d'études, à la santé et au développement. Elle mène par exemple une politique de micro-crédits pour aider les femmes à monter de petits commerces autour de l'élevage d'animaux et du maraîchage.

JSL : La Ville veut piocher dans son budget eau pour aider le Burkina Faso